Archives mensuelles : septembre 2018

[Littérature] Mon avis sur Entretien Avec Un Vampire

Auteur : Anne Rice
Éditeur : Plon
Nombres de pages : 352
Date de parution France : 01/01/1978

Résumé : À San Francisco, un journaliste se fait approcher une nuit par un homme se prétendant être un vampire et disposé à lui livrer l’histoire de sa « vie ». Jeune propriétaire terrien vivant en Louisiane à la fin du XVIIIe siècle, Louis est un homme dépressif rongé par la culpabilité depuis la mort de ses proches. Un soir, il est approché par Lestat, une puissante créature, qui le transforme en vampire. Mais Louis n’accepte pas cette nouvelle condition et refuse de tuer des humains pour survivre. Après quelques années de vie commune sur la plantation de Louis, les deux vampires quittent la Louisiane pour échapper à une révolte d’esclaves ayant percé leur vraie nature. Ils s’installent alors à la Nouvelle-Orléans où Louis se met à imaginer sa vie loin de Lestat qu’il déteste. Ce dernier, ne voulant pas que son compagnon le quitte, transforme Claudia, une jeune enfant de cinq ans, pour que Louis reste à ses côtés. Les trois vampires vont ainsi vivre comme une famille pendant des années, jusqu’à ce que Claudia prenne conscience que son éternel corps de fillette ne lui permettra jamais de s’accomplir en tant que femme. Elle se met alors à détester ses deux créateurs, notamment Lestat qui l’a transformée et prévoit de se débarrasser de lui afin de partir avec Louis à la recherche d’autres vampires susceptibles de leur enseigner ce que Lestat ne leur révèle pas s’agissant de leurs origines …

Mon avis : Pour tout amateur de Vampires, Entretien avec un Vampire d’Anne Rice est une oeuvre incontournable et immanquable, que je n’ai honteusement lue que récemment. Je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté, tant l’aura de ce livre continue de perdurer, plus de 40 ans après sa première publication. Au début des années 90, le livre aura même eu le droit à une adaptation cinématographique bien connue, avec Tom Cruise et Brad Pitt en têtes d’affiche.

Il faut dire qu’avec Entretien avec un Vampire, Anne Rice a effectué ce que George A. Romero a accompli au cinéma avec les morts-vivants : elle a tout simplement dépoussiéré le mythe du Vampire pour le faire entrer dans une ère moderne, dont bien des écrivains et des scénaristes se seront inspirés par la suite. Il suffit de voir à quel point son image du Vampire, – sombre, séducteur, doué de sentiments, et parfois impitoyable – est devenue une norme dans la plupart des oeuvres récentes. Seul Bram Stoker avec Dracula avait réussi à faire mieux avant elle.

Par quoi commencer ? Peut-être la forme d’adopte Anne Rice pour mener son récit : celle d’une interview, comme l’indique le titre (du moins dans sa version anglophone), qui permet au personnage principal, Louis, de nous narrer son histoire juchée d’embuches et de rebondissements, depuis sa renaissance en tant que vampire jusqu’à nos jours. Anne Rice nous fait traverser ainsi près de deux siècles aux côtés de Louis, qui est interviewé par un jeune journaliste pour le moins surpris au départ de s’adresser à un vampire. Une manière originale de narrer un récit !

L’écriture adoptée par Rice verse beaucoup dans la description, que ce soit celle des décors ou des sentiments de Louis, sur un ton tantôt bucolique, romantique, dépressif voire complètement noir ! Il faut dire en effet, pour l’anecdote, que l’auteure s’est mise à écrire son livre phare suite au décès tragique de sa propre fille, une disparation elle s’est très difficilement remise. L’écriture a ainsi pour elle été un exutoire nécessaire, une échappatoire à l’horrible réalité que lui faisait face. On se retrouve donc, d’une certaine manière, totalement plongée dans les émotions qu’a dû ressentir Anne Rice en tricotant son récit.

Il en va de même pour les personnages. On ne peut évidemment pas s’empêcher de faire de faire un parallèle, au passage confirmé par l’auteure, entre Louis et Anne Rice, qui sombrent tout deux dans des états dépressifs redondants ; et entre Claudia et la défunte fille d’Anne Rice. La pauvre Claudia, qui, transformée en vampire alors qu’elle n’est qu’une enfant, est condamnée à rester éternellement dans un corps de petite fille. Et Lestat, tel le serpent biblique, vorace, sans retenue et adorateur du vice, semble être la cause de tous les malheurs. Le punching ball sur lequel Anne Rice s’est probablement acharnée en écrivant, et qu’on se met à détester, ou au contraire, à adorer.

Toutes ces thématiques permettent d’aborder de nombreuses questions épineuses : l’immortalité est-elle un don, ou une malédiction ? Peut-on éprouver de la sympathie pour Lestat, qui n’est plus ni moins qu’un tueur en série et un sociopathe ? Que dire de Louis qui reste assez longtemps sans réagir face aux horreurs de Lestat ? Et enfin, concernant Claudia, est-ce vraiment une vie de devoir rester un enfant pour l’éternité, ou la mort est-elle préféréable ?

En plus de ces questionnements riches, Anna Rice n’en oublie pas non plus de mettre en place la mythologie de son univers, en expliquant au fur et à mesure du roman les caractéristiques de ses vampires, mais aussi en détaillant leur façon de vivre, leur répartition à travers certains pays, où Louis et Claudia seront amenés à voyager en quête de réponses.

Pour conclure, Entretien avec un Vampire est vraiment UN des romans phares à découvrir et à lire si vous êtes un inconditionnel de créatures nocturnes, en l’occurence dans le cas présent les Vampires. Un récit hypnotisant, sombre, riche et intriguant, qui ne vous laissera pas indifférent.

Publicités