Archives mensuelles : janvier 2014

Trilogie #LeRetourDesMortsVivants

return_of_living_dead_1_poster_02

Avant de commencer mon petit article, je souhaite vous rassurer : je ne vous ai pas oublié pour le chapitre 7 ! Il est bel et bien terminé, mais je n’ai pas encore eu vraiment le temps de tout relire et de le corriger. Il arrivera avant la fin de la semaine, soyez-en sûrs 😉

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une saga culte du cinéma d’horreur, que tout fan de zombies se DOIT d’avoir déjà vu (si ce n’est pas encore fait, bougez-vous les fesses ! Ce n’est pas en regardant simplement The Walking Dead que vous pouvez vous prétendre du jour au lendemain fan de zombies …).

Cette trilogie culte figure au même rang que la saga tout aussi culte des Morts-Vivants de George A. Romero (le père du zombie moderne pour ceux qui ne le sauraient pas encore, avec le célèbre « La Nuit des Morts-Vivants » de 1968). J’ai eu la chance en 2008 de rencontrer Romero lors de l’avant-première parisienne de Diary of the Dead, et j’adore sa vision des zombies. Ce réalisateur ne se contente pas simplement de faire des films de zombies, il dissémine à chaque fois au sein de ses films une critique sur la société. Comme il y a un grand labs de temps entre chacun de ses films, la critique évolue au fur et à mesure des films.

Le Retour des Morts-Vivants, réalisé par Dan O’Bannon (scénariste d’Alien de Ridley Scott, ce qui n’est pas rien), vise un tout autre objectif : le fun et l’humour décomplexé ! À l’époque du Retour des Morts-Vivants, c’est à dire dans le milieu des années 80, une pléthore de films de zombies sont déjà sortis, et le genre s’essouffle considérablement (il disparaîtra d’ailleurs complètement des écrans et des cinés durant les années 90 et prendra plutôt essor dans le jeu vidéo, avant de renaître de ses cendres grâces aux films Resident Evil et 28 Jours Plus Tard en 2002).

Le Retour des Morts-Vivants, même s’il verse dans le fantastique et le gore, a une visée plus satyrique qu’horrifique. La mythologie du film prend racine dans la Nuit des Morts-Vivants (c’est une sorte de séquelle non-officielle), et on a ainsi une suite de situations plus loufoques les unes que les autres : une soit disant entreprise de dépôt et livraison abriterait dans son sous-sol des barils datant de 1969 contenant une expérience ratée ayant ramené les morts à la vie. Les deux gusses bossant ce soir là vont sans le faire exprès ouvrir l’un des barils d’où va s’échapper un gaz appelé Trioxin, et qui a la capacité de ramener les morts à la vie (un peu comme le Virus-T dans Resident Evil).

Le film redéfinit les codes du genre en s’en amusant : ici, les zombies courent, peuvent même parler (« Brainsssss »), et une balle dans la tête ne sera pas suffisant pour les tuer. Autant dire qu’ils sont pratiquement increvables ! La seule solution viable : l’incinération. Ce que feront nos deux comparses lorsqu’ils voudront se débarrasser d’une créature revenue d’entre les morts par leur faute. Mauvaise idée : la fumée s’échappant du crématorium va créer une pluie acide qui va s’abattre sur le cimetière voisin … Je vous laisser deviner la suite !

Les personnages sont tous plus drôles et caricaturaux les uns que les autres : le nouvel employé un peu con de l’entreprise de dépôt, le groupe de jeunes punks qui vient faire la bringue dans le cimetière, le thanatopracteur loufoque, etc. Malgré tout, l’ambiance est parfois pesante grâce à une atmosphère totalement glauque et poisseuse, avec les bons vieux effets spéciaux de l’époque (vous ne me ferez jamais peur avec un zombie en image de synthèse), le tout sur fond de musiques rock qui ajoutent la touche parfaite pour cette petite perle du cinéma de zombies.

La suite, Le Retour des Morts-Vivants 2, prend le parti-pris de verser totalement dans la parodie et l’humour, laissant de côté l’aspect horreur, mais pas le gore, bien entendu ! Certains acteurs du 1er film, dont les personnages sont pourtant morts, sont même de retour ! C’est pour vous dire à quel point cette suite est encore plus déjantée. Même si mon préféré reste le 1er film, cette suite, parfois considérée par les fans comme le volet le moins bon (trop barré sans doute), m’a bien fait rire et m’a plue. Le film tourne l’armée américaine au ridicule, ce qui change un peu des sempiternels films patriotiques.

Le Retour des Morts-Vivants 3, fait tout l’inverse niveau ambiance ! Sorti en 1993, il fut l’un des rares films du genre dans les 90s. Cette troisième mouture abandonne totalement l’humour et propose un film bien plus sombre et ténébreux, une sorte de Roméo et Juliette obscur, où le héros, dont la copine meurt dans un accident de la route, décide d’utiliser le gaz Trioxin pour ramener celle-ci à la vie. Comme vous pouvez l’imaginer, cela ne se fera pas sans soucis … Même si l’atmosphère du film est sympathique, ce 3ème opus est celui que j’ai le moins apprécié, car on ne retrouve plus cette dose d’humour qui était là lors des précédents films, même si certaines scènes sont tout de même assez comiques, bien que traitées de manière sérieuse. Néanmoins, le film tente d’apporter quelques éléments de critique sur la dérive des expérimentations scientifiques douteuses dont nous sommes parfois capables (ici l’armée tentant d’utiliser le Trioxin afin de créer une légion de morts qui serviront de soldats sur les champs de bataille).

Enfin, il y a bien eu 2 suites à la trilogie, intitulées « Le Retour des Morts-Vivants : Necropolis » et « Le Retour des Morts-Vivants : Rave to the Grave », réalisées vers 2005. Ces deux séquelles sont sorties en direct-to-dvd et n’ont pas connues un grand succès, et sont complètement passées à la trappe. Trop différentes du produit original sans doute.

Publicités

Bientôt le Chapitre 7 de #Nocturne !

tumblr_myt31jfs6U1rwgnuio3_250

Hello everyone !

Je vous avais bien dit que j’étais en ce moment motivé concernant l’écriture de mon histoire, non ? C’est toujours le cas, et je suis heureux de vous annoncer que le chapitre 7 est très bientôt terminé. Je le posterai demain ou après-demain, le temps de pouvoir le relire plusieurs fois, le peaufiner, etc.

J’espère sincèrement que le chapitre 6 vous aura plu, j’en ai eu pour l’instant de bons retours et vous êtes nombreux à me réclamer la suite. Elle arrivera donc en début de semaine prochaine, plus qu’un ou deux jours à patienter ^^

Stay tuned for the next episode 😉

Happy Birthday @LiamHemsworth !

Aujourd’hui, on fête l’anniversaire de mon acteur préféré, Liam Hemsworth, qui souffle ses 24 bougies ! Alors joyeux anniversaire Liam 🙂 C’est cet acteur qui m’a grandement inspiré pour mon personnage de Liam dans ma fiction Nocturne.

Je l’adore dans tous ses films, et je les regarde si possible en anglais, car il a un accent australien à craquer et une voix qui fait tout son charme ! Il a ce petit quelque chose d’absolument irrésistible, sans compter ses yeux bleus magnifiques !

Bd1th6fCcAEYrvU.jpg-large

 

Gossip Girl Quotes #4

NJBC-gossip-girl-31717507-2560-1815

« Le problème avec les attentes, c’est que la plupart du temps quelqu’un d’autre en a pour vous. Sans même vous demander votre avis. Et il ne vous reste plus qu’à être à la hauteur. Mais ce n’est pas parce que vous savez ce qu’on attend de vous, que vous ne pouvez pas surprendre votre entourage. Rien ne reste secret très longtemps. Et il arrive souvent que ce à quoi on s’attend le moins se trouve pile devant nous. Prêt à changer notre vie pour toujours. Qu’on le veuille ou non. » – Gossip Girl (Kristin Bell Narratrice) Épisode 05×01

Mes séries du moment – Beauty And The Beast

CW-Beauty-And-The-Beast-Poster

Avant de vous poster le Chapitre 6 de Nocturne (oui oui il arrive très rapidement comme promis, il est même bientôt terminé, encore 2 ou 3 jours à patienter et ça devrait être bon, qui sait peut-être même moins ^^), j’aimerais vous parler d’une autre série que j’aime beaucoup en ce moment, et que je regarde chaque Dimanche soir sans en rater une miette !

Il s’agit de Beauty And The Beast. Comme son titre l’indique, ce show reprend le thème de la belle et la bête. Mais ici, pas de château, de vieux costumes ou d’histoires féériques à dormir debout. Le cadre de l’intrigue n’est autre que le New-York contemporain ! Quoi de mieux pour dépoussiérer ce comte de ses éternels clichés habituels avec la pauvre petite princesse sans défense face à la grosse bête qui se révèle gentille ? Ici, rien de tout ça. L’héroïne, la Belle, alias Catherine « Cat » Chandler (Kristin Kreuk), n’a rien de la petite fille mièvre. C’est au contraire une flic qui n’hésite pas à botter des fesses et qui se débrouille plutôt bien. Quant à la Bête, alias Vincent Keller (Jay Ryan), on ne peut pas dire qu’il soit le gentil petit monstre. Au contraire, le pauvre a été le cobaye d’expériences génétiques lors de la guerre en Afghanistan, lors d’un programme secret de l’armée visant à créer un escadron de super-soldats dans le but de prendre le dessus sur les rebelles.  Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu, et, comment dire … Vincent a tendance à se transformer en une sorte de créature féroce lorsque ses émotions sont trop fortes et à déchiqueter ceux qui passent sur son chemin !

Ce parti pris de moderniser le mythe m’a énormément plu dans son concept ! Mais j’avoue qu’à la base, si j’ai surtout voulu découvrir ce show, c’est pour Kristin Kreuk, l’inoubliable Lana Lang de Smallville, premier amour de Clark Kent alias Superman, et qui interpréta ce rôle durant 8 saisons. J’avais adoré cette actrice dans Smallville, et quand j’ai appris qu’elle était de retour dans une nouvelle série, et en plus avec le rôle principal, je me suis dit que je ne pouvais manquer ça pour rien !

beauty_and_the_beast_-_h_2012

Dans Beauty And The Beast, comme vous devez vous en doutez, Catherine et Vincent seront amenés à se rencontrer au cours d’une enquête. En effet, 10 ans avant le début de la série, la mère de Catherine a été assassinée sous ses yeux par des hommes armés, qui ont également tenté de la supprimer. Heureusement, Cat a été à l’époque sauvée par ce qu’elle a pris pour une sorte de bête, et ne saura jamais vraiment qui ou ce qu’était son mystérieux sauveur : homme ou animal ?

10 ans plus tard, Cat découvrira qu’il s’agissait de Vincent Keller, qui a la faculté de se transformer en une sorte de bête, ce qui décuple par la même sa force mais peut lui faire perdre le contrôle de sa raison. Cat sera aidée dans ses enquêtes par Vincent, et tous deux vont commencer à nouer une relation tumultueuse, puisque Vincent est recherché par ses créateurs, qui souhaitent le supprimer, car il représente une trop grande menace.

**EXCLUSIVE** Jay Ryan, Kristin Kreuk, Nina Lisandrello and Sendhil Ramamurthy film scenes for their television show 'Beauty and The Beast' in Toronto

Ce que j’apprécie également dans cette série, c’est la fraîcheur des enquêtes et des intrigues. En temps normal, je déteste les séries policières, je n’arrive jamais à accrocher car il n’y a pas de fil conducteur (une enquête par épisode et basta). Mais les enquêtes ici sont assez intéressantes avec des dénouements inattendus et originaux. Bref un régal ! Surtout qu’il y a ce fameux « fil conducteur », cette sous-intrigue sur la société qui traque Vincent et qui va causer au duo bien des tracas ! Ajoutez à cela des personnages secondaires qui entourent les héros assez intéressants et drôles, et bien interprétés. Ah ouiiii, et j’oubliais bien sûr Jay Ryan qui est carrément trop craquant, sexy et mignon dans son rôle de bête. Comment résister ?!?!

En bref, une série qui dépoussière littéralement le compte et que je vous recommande vivement pour passer du bon temps.

Bientôt le Chapitre 6 de Nocturne !!

Salut les amis !!

Je tenais à remercier chaudement toutes les personnes qui ont pris le temps de lire les 5 premiers chapitres de ma fiction, cela m’a fait très plaisir ! Car j’ai en effet eu beaucoup de retours positifs, que ce soit parmi mes amis IRL ou les amis du forum, et vous êtes nombreux à me réclamer « la suite, la suite » !!

Grâce à vous, tout cela me (re)donne de la motivation pour écrire plus rapidement ma fiction ! Car en effet, je suis plutôt long à écrire, et en général cela peut prenait 1 à 2 mois voire plus pour qu’un chapitre soit posté, car je reviens sans cesse dessus en modifiant des choses pour le perfectionner.

Mais désormais le rythme sera plus soutenu avec je l’espère 1 à 2 chapitres par mois ! Et sachez que le chapitre 6 est déjà à moitié rédigé, je pense être en mesure de le publier la semaine prochaine 😉 ! Le rendez-vous est pris !

Bon week-end à tous !

P.S. : une petite musique pour l’occasion, « You can’t hide from the beast inside of you » du groupe Autograph, avec des images du film Fright Night ! Le titre de la musique est de circonstance, bien entendu ^^

Mes séries du moment – Real Humans

S’il y a bien une chose que j’adore regarder, ce sont les séries !! Généralement, ma préférence va aux séries fantastiques (The X-Files, Smallville, Fringe, etc.) mais j’aime aussi beaucoup d’autres séries qui ne versent pas forcément dans dans ce genre là. Par exemple Damages, Desperate Housewives, Gossip Girl.

real-humans-arte

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de la série Real Humans, toute droit venue du grand Nord, plus précisément de Suède. Elle a été créée par Lars Lundström. Elle se déroule dans un futur proche où des robots à l’apparence quasiment humaine, appelés Hubots, ont fait leur apparition et assistent les humains dans diverses tâches. Ils peuvent faire la cuisine, les tâches ménagères, le jardinage, travailler dans les usines, et même devenir des objets sexuels. Ces Hubots sont très réalistes et sont configurés de telle sorte à remplir une large demande. S’adaptant à tous les besoins humains, la société semble en dépendre. Une partie de la population refuse alors l’intégration de ces robots tandis que les machines manifestent des signes d’indépendance et de personnalité propre.

La première saison se compose de 10 épisodes et a été éditée dans un coffret vidéo chez Arte Edition que j’ai acheté il y a quelques jours. En Suède, la série a plutôt connu un bon succès, et c’est pourquoi une saison 2 a été mise sur les rails, dont la diffusion a commencé le 1er Décembre 2013. En France, la 1ère saison de Real Humans a bien cartonné sur Arte, donc il n’y a pas de doutes à avoir concernant l’arrivée de la 2ème saison ici !

Depuis que j’ai découvert les romans puis les films Millénium de Stieg Larson il y a quelques années, j’apprécie beaucoup les ambiances des productions Suédoises, bien loin des productions Américaines. En effet, ici ne vous attendez pas, dans cette série de science-fiction, à voir des robots guerriers, des combats explosifs et autres cascades. Certes, il y a de l’action et des moments de tension, mais l’intrigue se base surtout sur la psychologie des personnages et comment chacun réagit dans ce monde « envahi » par les Hubots. Ce qui est appréciable dans les productions Suédoises, c’est qu’on retrouve toujours des acteurs très simples et banals, qui pourraient êtres des monsieurs et madames tout le monde, et pas forcément des beaux gosses, ce qui contribue au réalisme et au fait que chacun puisse véritablement se retrouver dans l’histoire.

Real-Humans-Photo-03

D’ailleurs, mention spéciale pour les acteurs interprétant les Hubots, qui sont absolument géniaux. Certes, le maquillage contribuant à leur donner une apparence « plastique » y est pour beaucoup, mais leur jeu est tel que l’on dirait vraiment des machines, du moins pour les Hubots de base. Car oui, le point central de cette histoire est que certains Hubots prennent conscience de leur situation et décident de se rebeller pour ne plus être les jouets des humains ! Je n’en dis pas plus bien sûr, afin de vous laisser le plaisir de découvrir tout ça si vous décidez de vous y mettre !

En conclusion, une série généralissime (merci à Arte de nous l’avoir fait découvrir en France) que je recommande chaudement pour son ambiance si particulière ! Et surtout bravo aux Suédois pour leur audace, car c’est pas demain la veille qu’on est prêt de voir arriver ce genre de séries en France, où on préfère nous bassiner avec des feuilletons policiers merdiques depuis plus de 40 ans ! (Quoique la série Tunnel récemment diffusée sur Canal+ était au top, un vrai régal !!).