Mon avis sur le jeu Bioshock Infinite !

Bioshock-Infinite

Éditeur : 2K Games
Développeur : Irrational Games
Type : FPS / Aventure
Sortie France : 26 mars 2013
Classification : Déconseillé aux – de 18 ans
Supports : PS3 / 360 / Mac / PC

Bande-Annonce

Voici mon premier article dédié à un avis sur un jeu vidéo ! Si vous ne le savez pas encore, j’adore jouer aux jeux vidéo depuis tout petit. Bon, je ne suis pas un gros gamer, mais je me fais quelques jeux par ci par là. En général, j’aime bien les jeux très scénarisés, comme les jeux d’aventure. Il y a eu de grandes avancées pour ces jeux là ces dernières années, tant sur le plan de la construction narrative que des graphismes et du gameplay, à tel point qu’on a véritablement l’impression d’être immergé dans un film où on joue le premier rôle. J’aime aussi le Survival Horror et quelques jeux d’action. J’apprécie quand ces deux thèmes se mêlent l’un l’autre.

J’aime aussi les jeux de stratégie et de création, comme Les Sims (je suis un grand fan et j’ai joué à toutes les générations depuis 2001, mais je dois avouer que la saga perd de son intérêt au fil du temps, embourbée dans un terrain de plus en plus mercantile au détriment de la qualité), Minecraft ou encore Tropico. J’aime aussi les jeux de combat, mais c’est un bien grand mot, car en fait les seuls jeux de combat auxquels je joue sont les jeux Dragon Ball et Saint Seiya.

Je déteste les jeux qui ont un rapport avec l’armée ou la guerre du genre Call of Duty, Battlefield, etc. Ça ne m’a absolument jamais attiré, ne me demandez pas pourquoi. Peut-être parce que je trouve ça vraiment débile. Tout comme les jeux de foot (en même temps je déteste ce sport donc c’est pas très objectif ^^).

Je joue principalement sur PS3 et sur mon Mac, mais il m’arrive de ressortir ma Super Nintendo ^^ J’ai également joué sur GameCube, PS2, un peu de Wii, DS. Pour l’instant la PS4 n’est pas encore mienne car j’ai des jeux que je dois terminer, donc je n’en ressens pas le besoin pour l’instant.

Mes sagas fétiches sont entre autre Resident Evil, Uncharted, Assassin’s Creed ou encore Bioshock. Justement, j’aimerais vous parler du tout dernier Bioshock, intitulé Infinite.

J’ai adoré les 2 premiers opus, qui sont d’excellents jeux ayant créé tout un univers avec une mythologie très travaillée et recherchée et reprenant de grands thèmes comme l’utopie ou le transhumanisme. Alors que ces deux premiers jeux se déroulaient dans le fond des océans, dans la ville fictive sous-marine de Rapture, ce nouveau jeu fait le pari, non seulement d’être une préquelle à la saga se situant des décennies plus tôt, mais en plus de changer complètement de décors, puisque cette fois l’action a lieu dans une ville flottante, au dessus des nuages, appelée Columbia.

Le fond de l’histoire reste toujours le même : une sorte de grand gourou a décidé de créer une ville « parfaite » située dans les airs, loin de la corruption et du pêché qui sont représentés par la surface. Mais en réalité, ce qui semble être une cité utopique se révèle plutôt être une ville totalement inégalitaire. Certes les décors sont magnifiques et tout semble joli, mais ici par exemple le racisme est de mise. Les Noirs sont réduits à de simples esclaves au service des blancs, et les plus pauvres, qui travaillent dans les usines avec des horaires surchargés, sont entassés dans des taudis. C’est dans ce contexte que débarque notre héros, Booker DeWiit, avec pour mission de retrouver et sauver une mystérieuse jeune femme.

En terme de gameplay, on retrouve ce qui a fait le succès des précédents opus, avec une vue à la 1ère personne et des mécanismes bien rodés. On utilisera à loisir le corps à corps, les armes à feu, et bien entendu les célèbres « fortifiants » ici rebaptisés « toniques » qui permettent d’acquérir des pouvoirs spéciaux, comme la manipulation du feu (un classique) ou encore le contrôle de nuées de corbeaux (une nouveauté intéressante !). Comme dans les précédents jeux, les armes et les toniques peuvent être upgradés afin d’améliorer leurs performances (meilleure puissance, meilleure vitesse, etc.).

Au niveau des graphismes, on a droit à un jeu absolument magnifique. On voit qu’on arrive sur la fin de génération des consoles actuelles, poussées à leur maximum. C’est ainsi un plaisir de visiter Columbia, tantôt son cadre magnifique, tantôt ses ruelles sombres et peu accueillantes. Il y a un petit côté cartoonesque dans la modélisation de la ville et des personnages qui est le bienvenue. La bande-son est quant à elle sympathique, agrémentée de bruitages, sons et musiques de l’époque.

Scénaristiquement, on vole dans le haut du panier avec une histoire très bien desservie, dans la lignée des deux jeux précédents. L’histoire nous donne sans cesse envie de progresser dans l’aventure afin de découvrir tous les mystères ainsi que les tenants et aboutissants de l’intrigue.

Enfin, bonus sympathique, pour peu qu’on veuille bien se les payer, les développeurs ont mis au point deux DLC qui font le lien entre Infite et Bioshock 1, et qui permettent de retourner à Rapture ! Et ce qui est vraiment amusant, c’est que le début du premier DLC nous plonge dans Rapture avant que la guerre civile n’y éclate. Un must pour tout fan de la série !

Pour conclure, Bioshock Infinite est non seulement un très bon jeu, mais il permet aussi à la franchise de tirer sa révérence avec brio, puisque visiblement c’était le dernier jeu estampillé Bioshock auquel nous aurons droit suite à la dislocation des studios de développement. Le seul petit bémol pour moi restera quand même la fin, qui, sans ne rien dévoiler, s’éparpille un peu trop à mon goût dans un méandre pas très clair. Heureusement que les DLC « Tombeau Sous-Marin » sont là pour rapporter un peu de cohérence et d’éclaircissements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s